Close
Votre panier est vide.
Rechercher
Retour à tous les articles

Élever ses poules - partie 1

Élever ses poules - partie 1

Quelques conseils pour élever vos poules

L’élevage de poules, bien plus encore qu’un souvenir d’enfance pour beaucoup de jardiniers, apporte une quantité non négligeable de plaisirs et de bienfaits dans notre quotidien. C’est certainement l’une des raisons pour laquelle l’élevage de poules revient en force, tant en milieu périurbains qu’en ville. Poules d’ornementation, poules pondeuses, elles peuvent vite devenir une passion et une source de joie pour vous et vos enfants.

Mais attention, vos poules peuvent vous accompagner pendant des années, il est donc important de leur assurer de bonnes conditions de vie. Voici quelques conseils utiles, le premier article d’une petite série dédiée entièrement à l’élevage du gallinacé.

D’abord, les avantages

L’élevage de poules vous apportera sans conteste plusieurs avantages et énormément de plaisir :

  • Profitez d’une nourriture saine, avec des œufs frais, sains et de qualités.
  • Gérez vos déchets alimentaires et potagers : la basse-cour est une magnifique usine à recyclage.
  • Les poules sont des alliés précieux pour votre jardinage. Elles s’occuperont à merveille de nombreux indésirables dans votre jardin.
  • Ce sont généralement des tondeuses uniques, économiques et écologiques
  • Les voir gambader sont en soi un véritable plaisir tant pour vous que pour vos enfants.

Besoin d'autres conseils ? Renseignez-vous auprès de nos spécialistes dans votre jardinerie Tournesols préférée.

Lancez-vous !

Les poules sont des animaux sociables qui n’aiment pas la solitude. Mais si vous débutez ne vous lancez pas dans un élevage trop important, prenez le temps d’apprendre, de vous familiariser. Et lorsque vous serez plus expérimentés, vous pourrez si vous le souhaitez augmenter votre cheptel.

Attention commencez quand même avec au moins deux poules, c’est le minimum pour ces animaux qui ont besoin de vivre en société.

Elles volent ! Parfois...

Bon, généralement les poules ne battent des ailes que pour se déplacer plus rapidement sur le sol. Toutefois certaines races, plus légères et agiles, sont capables de voler et donc aussi de s’évader du poulailler pour se percher dans des branches ou tenter une escapade chez votre voisin. Elles sont alors la proie de prédateurs.

Pour ces poules :

  • Prévoyez un enclos grillagé sur le dessus (ou à défaut fermé par un filet bien tendu)
  • Dès leur arrivée, enfermez les poules une semaine à l’intérieur du poulailler afin qu’elles puissent s’habituer à y percher la nuit venue.

Attention aux prédateurs

Prenez garde aux prédateurs et animaux sauvages, ils peuvent constituer un véritable obstacle à votre élevage.

Dès lors :

  • Dans la mesure du possible, installez le poulailler à proximité de la maison.
  • Grillagez leur espace et vérifiez que leur poulailler ne présente aucune fissure ou brèche. Les fouines par exemple sont capables de se faufiler dans des trous de quelques centimètres de diamètre seulement.
  • Rentrez les dans leur poulailler le soir.

Découvrez toutes nos poules sur notre site web, ici !

Elle n’a pas froid aux yeux !

Recouvertes de leur épais duvet et de leurs plumes, les poules ne craignent pas vraiment le froid. Quelques simples aménagements leur suffit donc. Un poulailler pour les protéger des courants d’air suffit largement à leur confort.

En revanche, ces poulettes supportent plus difficilement les températures élevées ou l’humidité.

  • Evitez donc les toits en tôle qui peuvent rapidement transformer un poulailler en véritable fournaise.
  • Prévoyez des ouvertures grillagées pour éviter l’intrusion de prédateurs et pour bien aérer le poulailler.
  • Veillez à surélever le sol du nichoir, voir même le poulailler pour préserver l’animal de l’humidité.

La porte !

L’entrée du poulailler est un endroit très fréquenté par les volatiles. Cette partie du terrain est rapidement mise à nu, boueuse, et souillée par les déjections. C’est un endroit propice au développement de bactéries et parasites, particulièrement ennuyeux pour les races aux pattes emplumées.

Veillez donc à aménager cette entrée avec un petit auvent sur le dessus et au sol soit une petite dalle de ciment, des pierres ou encore des gravillons (en pente si possible) pour permettre à l’eau de s’évacuer.

 

Voilà qui clôture la première partie des conseils utiles pour bien prendre soin de ces petits animaux.

Nouvel arrivage de poireaux d'hiver

Chaque semaine un nouvel arrivage de poireaux d'hivers à repiquer en bottes de 50 pièces

Commentaires
Ecrire un commentaire Close Comment Form